.(La Société de Conservation du Présent)
.(SCP)
MONOGRAPHIE

 

Ayant comme toile de fond les trois concepts fondateurs du collectif, cette monographie trace le parcours inusité de .(La Société de Conservation du Présent) sur une décennie. Selon, 1. le principe d’archives, 2. l’art de la promesse et 3. le désoeuvrement, les auteurs explorent son univers et nous font découvrir les nombreux projets qui en ont découlé.

Sous la direction de Sonia Pelletier, en collaboration avec Michel Lefebvre et Bernard Schütze.




TABLE DES MATIÈRES
Préface

Venir après…
> Sonia Pelletier

Introduction

Histoire à suivre, pour le présent
Revisiter .( La Société de Conservation du Présent) .(SCP) à travers le regard d’un de ses membres fondateurs, Philippe Côté

> Bernard Schütze

1. le principe d’archives

Le principe d’archives de .(SCP)
> Denis Lessard

Pour une nouvelle cartographie
> Sonia Pelletier

2. l’art de la promesse

Tenir ou non promesse
> André-Louis Paré

L’ellipse. Quatres épisodes dans la vie de la .(SCP)
> Guy Sioui Durand, Tsie8ei, 8enho8en

3. le désœuvrement

La mise en épochè de l’.(œuvre)
> Michaël La Chance

Mes traces .(SCP)iennes
> Philippe Bézy

Et un mot sur le 4e picot
> François Côté

Des actions infiltrantes

À l’aube des nouveaux médias

Artistes à la conquête d'un nouveau médium : l'approche .(SCP)ienne de la programmation
> Michel Lefebvre

Musée Standard. Culture légitime.
> André Éric Létourneau

La ‘Calembredaine : la verve poétique du hasard
> Philippe Bézy et Michel Lefebvre

Des pictogrammes

Biographies
Chronologie
Bibliographie

.(La Société de Conservation du Présent) 1985-1994

En 1985 naissait à Montréal .(La Société de Conservation du Présent), un collectif artistique formé de Philippe Côté, artiste et philosophe conceptuel, Alain Bergeron, auteur de logiciels, et Jean Dubé, photographe, pamphlétaire et écrivain. À cette époque, la .(SCP) exprimait une nouvelle dynamique intellectuelle, artistique et sociale à travers l'organisation d'événements artistiques ; la publication infographiée de nombreux manifestes, pamphlets, livrets et documents divers ; la distribution de centaines de cartes de plastique uniques et originales illustrant les concepts intellectuels explorés par le collectif ; l'estampillage systématique et sauvage du mot « copie » sur moult documents, murs et objets de la cité ; l'utilisation d'une folioteuse pour « archiver l'univers » et l'utilisation audacieuse des technologies informatiques naissantes.


Plongée dans les archives
Un exercice ludique, pratique et documentaire


En juin 2013, l'Agence TOPO lançait une importante monographie sur ce collectif, fruit d'un travail minutieux entrepris deux ans auparavant avec l'un de ses membres, Philippe Côté, alors confronté à son inéluctable sortie du monde. C'est dans ce contexte qu'une première réunion a eu lieu avec lui pour esquisser les contours de ce que pourrait être une publication témoignant des actions artistiques du collectif, avec à la fois une réflexion théorique et des témoignages de gens qui ont vécu cette époque mémorable. L'auteur Bernard Schütze entreprit alors une série d'entretiens où Philippe Côté a patiemment relaté le parcours de la .(SCP), un matériel de première main pour porter un regard historique sur le collectif.

C'est toutefois en février 2010 qu'un premier événement est venu raviver le souvenir du collectif auprès d'amis et de membres de la communauté artistique qui l'ont connu et fréquenté. Afin de célébrer le 25e anniversaire de sa fondation officiellement déclarée, le 6 février 1985, une fête dans les locaux de Produits logiques LopLop inc, dirigée par un autre membre de la .(SCP), Alain Bergeron, a donné lieu à l'expression de nombreux témoignages spontanés soulignant les avancées conceptuelles et technologiques du collectif.

Afin de reconstituer la mémoire et les archives de la .(SCP), des amis avaient été invités à apporter les documents créés par le collectif et qu'ils avaient toujours en leur possession afin qu'ils soient photographiés et mis en ligne dans un site internet nouvellement dédié à la .(SCP) – http://www.lascp.com. La somme des documents recueillis, que beaucoup de gens avaient conservés pendant toutes ces années, démontrait sans aucun doute l'importance et la valeur artistique qu'ils lui reconnaissaient. Ce site internet est maintenant à la fois un mémorial à Philippe Côté et une collection de documents classés en fonction du numéro d'archives apposé avec la folioteuse de la .(SCP) à partir de 1985.

Le véritable plongeon dans les archives de la .(SCP) allait survenir au moment de la prise en charge des affaires de Philippe Côté, suite à son décès, et du travail d'épuration de ses archives effectué grâce au patient travail de son frère François, libraire de son état et membre de la Confrérie de la Librairie ancienne du Québec, avec le soutien de l'auteur Denis Lessard, qui signe ici un texte abordant le « principe d'archives ». C'est alors que l'Agence TOPO a entrepris de numériser l'essentiel des archives de Philippe Côté relatives à la .(SCP) afin de les rendre accessibles dans ce site web avec une approche à la fois ludique, pratique et documentaire.

Michel Lefebvre
Pour l'Agence TOPO


La monographie ainsi que ce site internet ont été rendus possibles grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.

L'Agence TOPO est membre du Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec (RCAAQ), du Conseil des arts médiatiques du Québec (CQAM), du Regroupement pour les arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) et de l'Alliance des arts médiatiques du Canada (AAMI).

Les 4 LOGOS des regroupements
L'Agence TOPO bénéficie du soutien de :
LOGO BANDE

Recherche